Charles BOUSQUET

Charles BOUSQUET

Hommage au Dr Charles BOUSQUET

Le Docteur Charles BOUSQUET est décédé le 4 Août 2013 à Perpignan.
Il fut un membre actif et fidèle de notre Société. Il fut un grand formateur pour de nombreux neurochirurgiens actuels. J’ai eu l’honneur et le plaisir d’être son ami, ce qui m’autorise à lui rendre hommage en votre nom, en présence de son épouse le Dr Danielle BOUSQUET et en pensant à son fils Jean-Charles.

Né à Dax le 2 Septembre 1944, il a effectué de brillantes études médicales à Lille, puis a rapidement intégré le service de Neurochirurgie dirigé par le Professeur Emile LAINE. Sa présence parmi nous n’est pas passée inaperçue : doué d’une énergie débordante et d’une excellente dextérité bimanuelle, passionné par notre discipline, il s’est impliqué dans tous les domaines de la Neurochirurgie tout en vouant une véritable admiration pour son Maître, le Professeur LAINE non sans lui faire part de temps à autre de ses désaccords ou de ses avis et notamment de la nécessité d’intégrer l’usage du microscope dans la Chirurgie des Anévrysmes.

Son franc-parler est légendaire, à l’origine de réunions professionnelles animées et constructives. Son comportement se caractérise par une grande détermination mais également par une remarquable capacité à faire face à toute situation nouvelle et à trouver la meilleure solution que ce soit d’ailleurs dans sa vie professionnelle et notamment au cours de ses activités opératoires que dans sa vie personnelle. De plus, il est doué d’un sens pédagogique exceptionnel, reconnu par ses pairs à Lille et ailleurs et à ce titre ses exposés sont encore dans la mémoire des neurochirurgiens lillois exerçant maintenant des fonctions hospitalières et/ou administratives importantes.

En 1980, il prend la responsabilité du service de Neurochirurgie de l’Hôpital de Saint Pierre à La Réunion, devenu maintenant Centre Hospitalier Universitaire. Son dynamisme lui a permis de renforcer ce secteur d’activité au sein de l’Océan Indien, de le moderniser et de fédérer autour de lui, non sans quelques difficultés, toutes les disciplines nécessaires à une prise en charge exemplaire des pathologies neurochirurgicales. Ses objectifs ont été largement atteints et les équipes actuelles en bénéficient très certainement ainsi qu’a pu le constater une mission effectuée récemment par la sous-section 49.02 du Conseil National des Universités dans une éventuelle perspective de reconnaissance universitaire. Dans ce contexte, son art de la pédagogie clinique et opératoire a pu largement s’exprimer et a probablement influencé de nombreux jeunes neurochirurgiens venus à Saint Pierre de La Réunion en qualité de Volontaires à l’Aide Technique et exerçant maintenant des fonctions importantes dans leurs services respectifs : J.P. LEJEUNE, L. CAPELLE, Ph. COUBE, J.P. HLADKY, F. PARKER, J. REGIS ......................

Toujours dans un désir de « faire plus ou mieux », il exerça les fonctions de Vice-Président puis de Président de la Commission Médical d’Etablissement du Centre Hospitalier de Saint Pierre de La Réunion, n’hésitant pas à aller à l’assaut des personnalités administratives et politiques les plus importantes pour valoriser et moderniser l’Hôpital, mais également faire reconnaître l’importance des Neurosciences au sein de l’Océan Indien.

C’est ensuite avec une même passion qu’à partir de 1996 jusqu’en 2009, il a exercé les fonctions de Chef de service de Neurochirurgie à Perpignan en dynamisant et développant l’équipe médicale et para-médicale, en facilitant l’intégration des techniques nouvelles qu’il s’agisse de la Stéréotaxie ou de la Neuronavigation, en incluant une fois encore le concept de Neurosciences avec une place toute particulière accordée à la Neuro-Oncologie, en renforçant les liens avec les services de Rééducation Fonctionnelle mais également avec les services de Neurochirurgie de Montpellier, Toulouse et Marseille. Son énergie débordante, reconnue par ces pairs, l’amène ensuite à être élu à la Présidence de la Commission Médicale d’Etablissement du Centre Hospitalier de Perpignan, poste occupé de 1999 à 2003 : il participa largement à la réorganisation et au maintien des activités hospitalières dans cette ville à un moment où la priorité était donnée aux restrictions budgétaires et à la fermeture de lits.

Ses activités administratives ne l’ont pas éloigné de sa fonction neurochirurgicale et de son goût pour la science et la pédagogie. Durant toute sa carrière, il a effectué et participé à de nombreuses communications et publications couvrant tous les domaines de la Neurochirurgie, mais surtout nombreux sont ceux d’entre nous qui se souviennent des deux congrès qu’il a organisés avec maestria à Perpignan, ville non universitaire : en 2003 les 2èmes Journées de Neurochirurgie et en 2008 le congrès de l’Association des Neuro-Oncologues d’Expression Française (ANOCEF) : à chaque fois, ce fut un grand succès sur le plan organisationnel et scientifique.

Ce véritable « feu-sacré » qui a caractérisé le comportement de Charles s’est aussi exprimé dans sa vie personnelle : ses opinions étaient claires, incontournables, bien argumentées. Ses activités sportives étaient nombreuses et exercées avec passion et élégance : athlétisme, surf, golf. Son goût pour la nature, la mer, les forêts, les fleurs s’est largement exprimé à La Réunion. Enfin, quel pianiste remarquable qui a charmé de nombreux auditoires que ce soit à l’Internat de Lille, dans de nombreux congrès ou lors de réunions familiales.

Le destin est impitoyable : il a été emporté par la maladie contre laquelle il a le plus lutté dans l’intérêt de ses patients. Il en a fait le diagnostic lui-même sur une poussière de symptômes. Il s’est prêté avec conviction aux soins minutieux de nos collègues et amis du Centre Hospitalier Régional et Universitaire de Montpellier. Sa force combative s’est encore une fois exprimée avec l’aide de Danielle, de Jean-Charles, de sa famille et de ses amis. Durant toute sa maladie, il s’est analysé dans les moindres détails, démontrant ses connaissances séméiologiques exceptionnelles, mais il a trouvé plus fort que lui : la Mort.

La République Française l’a reconnu et l’a nommé Officier de l’Ordre Nationale du Mérite. La ville l’a apprécié et il fut notamment Président du Rotary de Perpignan. Enfin, ses compétences médicales ont été longtemps reconnues : Expert près la Cours d’Appel de Montpellier, il participe aux réunions de la Commission Régionale de Conciliation et Indemnisation du Languedoc-Roussillon.

Comme il est difficile de parler d’un collègue, d’un ami dont la vie fuit si riche, que beaucoup d’entre nous ont croisé et apprécié.

Au nom de la SNCLF, au nom de l’équipe neurochirurgicale lilloise, sois assurée, Chère Danielle de notre indéfectible attachement à la mémoire de Charles.
Nous t’adressons à toi et à Jean-Charles, nos très sincères condoléances et l’assurance de toute notre amitié.

Professeur Serge BLOND